Les principaux VISA pour les USA

Pour se rendre aux États-Unis comme dans les autres pays du monde, il est obligatoire d'avoir un visa. C'est une pièce importante même si aujourd'hui, de nombreuses personnes ne connaissent pas sa véritable utilité. Première chose importante à préciser: L'ESTA n'est pas un VISA, malgré ce que beaucoup de personnes croient.

Qu'est-ce que c'est ce mystérieux document ? À quoi sert-il réellement ?

Le visa, un outil de voyage

Le visa est un document que délivrent les autorités d'un pays à un étranger pour se rendre sur le territoire d'un État dont il n'est pas le citoyen. Le visa est donc une base obligatoire pour toute personne souhaitant entrer et séjourner à durée limitée sur un territoire.

Cependant, il n'est pas rare que la douane ou la police des frontières d'un État interdise l'entrée à un individu pourtant titulaire d'un visa valide.

Le visa s'illustre à travers un tampon, parfois une vignette apposée dans le passeport du demandeur. Il est généralement délivré par une autorité diplomatique ou consulaire et par la police des frontières du pays de destination.

Exemple de VISA pour les USA

Exemple de VISA pour les Etats-Unis

De l'utilité à l'importance

Le visa, une fois octroyé, indique en général la date de délivrance, l'autorité qui l'a délivré, la durée du séjour du bénéficiaire, le motif de son voyage, la durée de validité et le territoire concerné par l'attribution.

Le visa a été instauré par de nombreux pays en vue de contrôler l'immigration. Néanmoins, pour des raisons de réciprocité, certains États ont la possibilité d'imposer à leurs ressortissants un visa pour entrer sur un territoire ami.

Les États-Unis imposent par exemple aux journalistes américains désireux de séjourner en France, un visa français de commun accord avec l'État français.

Il existe de nombreux types de visa permettant de se rendre aux États-Unis. Ces derniers ont chacun des caractères et des buts différents.

L'entretien à l'ambassade

Peu importe le type de VISA demandé, l'entretien à l'ambassade des USA et une étape obligatoire dans le processus de demande de VISA. En Anglais, il servira à expliquer vos motivations d'aller aux Etats-Unis. Veuillez donc à être bien préparer, en réunissant tous les documents nécessaire et en préparant les réponses aux questions qui vous seront posées.

Un VISA Startup devrait bientôt voir le jour

Dans le but d'attirer les entrepreneurs du monde entier, les Etats-Unis devrait prochainement annoncer la création d'un VISA dédié aux Startups. En effet, les USA souhaitent faciliter la création d'entreprises sur le territoire Américain, même si l'obtention de ce VISA est soumis à certaines conditions (potention de croissance, création d'emplois, etc.)

Le visa de type B - Affaires / Tourisme

Le visa de type B est un visa destiné aux personnes se rendant aux USA pour un voyage d'affaires (B1) ou pour du loisirs (B2). Il est valide pour une durée de un, trois ou dix ans selon les cas et autorise à séjourner aux Etats-Unis pour une durée de six mois par an.

C'est également le VISA utilisé pour les personnes ne pouvant pas prétendre à l'ESTA.

Le visa J1 pour les stages

Le visa de type J encore appelé visa de stage est un visa destiné à toute personne souhaitant effectuer un stage professionnel aux États-Unis pour une période maximale de 18 mois. À travers un programme d'échange culturel lié à l'éducation et à la culture, tous les ressortissants des pays étrangers peuvent se rendre aux États-Unis par le biais du visa de type J.

Il offre à l'individu la possibilité d'avoir un permis de conduire américain et un numéro de sécurité social.

Le VISA de type J1 pour les jeunes filles au pair

Le VISA J-1 Au Pair permet de voyager aux Etats-Unis pour une durée de 12 mois maximum (possibilité de prolongation jusqu'à 12 mois supplémentaires) afin de travailler en tant que jeune au pair. Pour obtenir ce VISA, il faudra en outre passer par une des 16 agences reconnus par le gouvernement Americain.

De plus, certaines conditions sont nécessaires comme être agé de 18 à 26 ans, détenir le permis de conduire et le baccalauréat, avoir une bonne expérience (200h minimum de garde d'enfants dans les 3 dernières années), être non-fumeuse, etc.

Le visa H1B - Pour les travailleurs

Le visa H1B permet à un employeur américain d'engager un ou plusieurs travailleurs de façon temporaire dans des professions telles que l'architecture, les mathématiques, la médecine, les arts, etc. Il est valable 3 ans et ne peut être renouvelé qu'une seule fois.

C'est un visa accordé aux individus venant sur le territoire américain afin d'occuper un poste spécial (consultant, analyste, etc.). Il est destiné aux travailleurs qualifiés, expérimentés et compétents.

Le visa de type F

Aux États-Unis, le visa de type F est un visa d'étudiant non immigrant qui permet aux étrangers de poursuivre des études aux États-Unis dans une école, et le plus souvent dans une université Américaine.

Rappelons quand même que les universités aux USA sont payantes et surtout très chères (entre 15 000$ et 50 000$ par an en moyenne). D'autant plus que que ce VISA ne permet pas à son détenteur de travailler en dehors du campus durant sa première année d'étude !

Le visa de type L

Le visa de type L est un utilisé pour entrer aux États-Unis dans le but d'y travailler. Il s'agit d'un visa de non-immigrant, valable pour un court séjour, de trois mois (pour les ressortissants d'Iran) ou de cinq ans (pour les ressortissants de l'Inde, du Japon et de l'Allemagne).

Il est basé sur un programme de réciprocité. Avec les extensions, la durée maximale peut aller jusqu'à sept ans.

Le visa de type L se subdivise en plusieurs catégories. La première se compose du visa de type L-1 qui est offert aux employés d'une multinationale ayant des bureaux à la fois aux États-Unis et à l'étranger. Ce visa permet à ces travailleurs étrangers de déménager dans la filiale américaine de la société après avoir travaillé à l'étranger pour l'entreprise pendant au moins une année. Les employeurs américains et non américains doivent être liés d'une des quatre façons suivantes : la société mère et la filiale ; la succursale et le siège ; les sociétés sœurs appartenant à un parent mutuel ; ou « affiliées » appartenant à la même entreprise ou des actionnaires.

Le visa de type L-1 permet également à une entreprise étrangère qui n'a pas encore de bureau aux États-Unis d'envoyer un de ses employés sur le territoire pour aider à finaliser des exigences administratives.

Le visa L-1 a deux sous-catégories : L-1A pour les cadres et les gestionnaires, et L-1B pour les travailleurs ayant des connaissances spécialisées. Le visa L-1A est valable pour un maximum de sept ans et le visa L-1B pour cinq ans. Après l'expiration des sept ou cinq années respectives, le ressortissant étranger ne peut généralement plus bénéficier de visa L-1 à nouveau.

Le visa de type E

Le visa de type E permet à un individu d'entrer et de travailler à l'intérieur des États-Unis dans le but d'investir dans le pays. Ce visa doit généralement être renouvelé tous les deux ans, mais il n'y a pas de limite au nombre de renouvellements. Cependant, les investissements effectués par l'individu doivent être « substantiels ».

Les visas d'investisseurs ne sont accessibles qu'à quelques pays y compris l'Albanie et le Sénégal. Les pays tels que le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine n'y figurent pas.

Pour les nouvelles startups, l'investissement doit être suffisamment important pour démarrer et exploiter la jeune entreprise. Le montant de l'investissement varie selon le type et la taille de l'entreprise. L'investissement ne sera pas considéré comme substantiel s'il n'est pas assez grand pour capitaliser l'entreprise.

Une fois l'entreprise mise sur pied, les investisseurs doivent retourner dans leur pays d'origine. Le titulaire d'un visa de type E peut quitter les États-Unis à tout moment et y revenir tant que son investissement reste actif.

Les visas de type E s'adressent également aux étrangers dont le pays d'origine a eu à signer un accord commercial avec les États-Unis. Tout individu souhaitant se rendre aux États-Unis et propriétaire d'un visa de type E doit posséder la moitié des parts de l'entreprise pour laquelle il va travailler. Ce visa s'attribue en général aux employés de sociétés en qualité de directeur, aux cadres exécutifs et aux employés spécialisés.

Les VISA de type O et P

Les VISA de type O et P sont accordés à des personnes ayant des compétences extraordinaires dans le domaine des arts, des sciences, de l'éducation, des affaires ou bien du sport. Il est aussi accordé aux personnes travaillant dans l'industrie des divertissements qui eux ne sont pas forcés d'avoir une compétence extraordinaire.

Ces deux VISA sont relativement compliqués à obtenir car ces deux VISA demandent de fournir des lettres de recommandations par des experts, des publications d'ouvrage, des preuves de réceptions de prix de renommée mondiales, etc.

Le VISA de type C

Dans le cas où un voyageur ne peut pas obtenir une autorisation ESTA (car celle-ci a été refusée ou bien car son pays ne participe pas au programme d'exemption de VISA), il devra demander un VISA de transit (type C) pour voyager aux Etats-Unis. Il existe plusieurs types de VISA C: pour les voyageurs, pour les membres d'équipage, pour les hauts fonctionnaires, etc.
Pour obtenir ce VISA, il faudra fournir plusieurs documents, dont un ticket de voyage vers la destination finale, des fonds suffisants, etc.