L’obtention de l’autorisation en questions

Obtenir la carte verte en travaillant.

Votre société a décidé de vous transférer dans l’une de ses filiales américaines. Vous devez donc répondre à certaines conditions pour l’obtention de l’autorisation de travail sur le sol américain. Vous allez devoir remplir un dossier de visa de type L1 afin de pouvoir embarquer à destination de votre nouveau lieu de travail.

Ce type de visa est réservé aux personnels ayant des postes clés dans l’entreprise comme des consultants… et possède le gros avantage de pouvoir déboucher sur une carte verte.

Comment se procurer le visa L-1 de travail pour transfert professionnel ?

Comme pour tout type de visa, le VISA L1 se demande à l’ambassade ou au consulat américain. Les conditions de justifications de vos qualités professionnelles doivent être clairement mises en évidence. C’est la condition clé pour ce type de visa, même si cela ne vous dispense pas de fournir les autres documents obligatoires et de passer l’entretien à l’ambassade.

Au niveau de l’entreprise qui vous envoie aux États-Unis, les conditions sont relativement souples. Il n’y a pas de conditions de taille minimum ni de chiffre d’affaires. De plus, l’objet de la filiale établie sur le sol américain peut totalement différer de celui de la société mère étrangère sans que cela ne pose de problèmes. Tout se joue au niveau de vos compétences professionnelles et de votre rôle dans la filiale américaine.

Le visa de travail ouvre-t-il des droits pour la famille ?

Il est bien évident que les personnes transférées par leur entreprise aux USA peuvent avoir une famille à emmener avec eux. L’administration américaine a donc prévu ce cas de figure. Votre famille, conjoint et enfant de moins de 21 ans célibataire, pourra donc venir avec la personne titulaire d’un visa L1.

Les membres de la famille seront quant à eux pourvus d’un visa L2 qui leur donne l’autorisation d’aller à l’école et de travailler sur le sol américain.

Le visa L1 est valable jusqu’à 7 ans en continu. Au-delà de cette limite, la personne doit quitter les États-Unis pour au moins une année complète avant de pouvoir prétendre y revenir en faisant une nouvelle demande de visa L1. A moins, qu’il ne décide de faire sa demande de carte verte. Le visa L1 est l’une des possibilités permettant d’obtenir une carte verte.

Quelles sont les situations permettant l’obtention de la carte verte ?

Outre le visa L1, d’autres situations peuvent permettre aux étrangers d’obtenir la carte verte américaine. Le mariage en est un exemple et est soumis à conditions également.