L'ESTA est valide deux ans

Si vous visitez cette page, alors vous savez déjà probablement ce qu'est l'ESTA.

Beaucoup de personnes font une demande d'autorisation ESTA à chaque fois qu'ils voyagent aux Etats-Unis (L'ESTA est obligatoire, même pour un simple transit). Pourtant, il est inutile de repayer le formulaire s'il est encore en cours de validité.

L'autorisation de voyage ESTA est valide deux ans à partir de sa date de délivrance. Attention, cette date peut être réduite; en effet, sa validité prend fin dès expiration de votre passeport.

Prenons un exemple: vous faites une demande d'autorisation ESTA le 1er Janvier 2015. Votre ESTA sera alors valide jusqu'au 31 Décembre 2016. Par contre, si votre passeport expire avant cette date, prenons comme exemple le 15 Juillet 2015, alors sa date d'expiration sera également le 15 Juillet 2015.

La date d'expiration est indiquée sur l'autorisation, vous ne pouvez donc pas vous tromper.

L'ESTA est valide deux ans

La date de validité de l'ESTA est indiquée sur l'autorisation

L'ensemble des informations indiquées sur le formulaire doivent bien entendu être correctes. Ce qui signifie que si les informations ont changé depuis votre dernier voyage, votre ESTA n'est plus considéré comme valide et vous devrez alors soumettre une nouvelle demande afin de mettre à jour ces informations. Cela intervient si par exemple vous avez déménagé ou bien si vous avez changé d'employeur.

Valide deux ans, mais séjour de 90 jours

Il ne faut pas confondre durée de validité et durée de séjour. Bien que l'ESTA soit valide deux ans, votre séjour ne peut excéder 90 jours. Attention à ne pas dépasser cette durée; les autorités Américaines ne plaisantent pas avec l'immigration et vous risqueriez d'être interdit de séjour aux USA et de voir vos futurs ESTA refusés. Dans le cas où la durée de votre séjour dépasse 90 jours, vous devrez au préalable faire une demande de VISA touristique (B2).

Pendant ces deux années de validité, vous pourrez effectuer de multiples allers-retours aux Etats-Unis. Attention toutefois à ne pas exagérer; si les séjours sont proches et se répètent, les autorités Américaines pourraient alors vous suspecter de vouloir immigrer aux Etats-Unis. Veuillez donc à respecter les règles en vigueur.