Voyage à Honolulu, les mêmes démarches que pour entrer aux États-Unis

Visiter Hawai

Archipel de renommée, composé de 122 îles et situé à près de 4000 km de San Francisco, Hawaï est considérée comme une destination touristique incontournable. Attirant des milliers de touristes venant des quatre coins du globe chaque année en effet, il séduit tant par ses lagons bleus, son climat toute l’année tropicale, ses plages aux sables blancs, ses extraordinaires chutes d’eau, sa diversité, la multitude de divertissements qu’il offre, sa culture bercée au rythme du ukulélé que par son décor paradisiaque.

C’est incontestable ! Au moins une fois dans sa vie, il faut visiter Honolulu !

D’autant plus qu’aujourd’hui, grâce au Programme d’Exemption de VISA, ce rêve n’est plus aussi inaccessible qu’auparavant et les démarches beaucoup plus simples. Car, le saviez-vous ? Il est désormais possible de partir à la découverte du 50e état américain sans VISA. Eh oui ! Une autorisation de voyage électronique (ESTA) pour les États-Unis suffit amplement !

Qu’est-ce que l’ESTA et pourquoi permet-il de visiter Hawaii ?

Procédure mise en place depuis septembre 2010, l’ESTA (Electronic System For Travel Authorization) est un formulaire obligatoire à remplir en ligne avant tout voyage à destination des États-Unis. Autrement dit, si vous souhaitez aller à Hawaï, vous devez obtenir au préalable cette autorisation de voyage.

Les avantages ? Entrant dans le Programme d’Exemption de Visa, il permet à son bénéficiaire d’entrer sur le territoire américain et d’y séjourner pendant 90 jours maximum sans avoir de VISA. Peut en bénéficier toute personne :

— Originaire d’un des 27 pays membres du PEV, dont la France
— Effectuant un séjour de moins de 90 jours aux USA
— Effectuant un transit par les États-Unis pour se rendre dans un autre pays
— Entrant sur le sol américain par voie aérienne ou maritime
— À noter que l’ESTA est valide deux ans

L’ESTA est à demander en ligne sur notre site internet. Si vous prévoyez un séjour à Hawaï, vous devez déposer votre requête au plus tard 72 heures avant votre départ. Néanmoins, il est conseillé de le faire bien avant la réservation des billets. Même si la Sécurité intérieure des États-Unis peut vous répondre rapidement (dans les heures qui suivent la demande) en effet, si l’autorisation de voyage est refusée, vous devrez entamer les procédures pour demander un VISA. Ce qui ne vous laisse que très peu de temps si vous tombez sur un refus à 3 jours de votre départ présumé.

Quelles sont les conditions requises pour visiter Hawaï avec l’ESTA ?

Dans le cadre de l’« Enhanced Security Border and Visa Entry Act », une loi sortie en 2002 portant sur le renforcement de la sécurité à l’entrée sur le territoire américain, pour obtenir un ESTA, vous devrez détenir un passeport individuel :

— À lecture optique, délivré avant le 26 octobre 2005
— À lecture optique et avec photo numérique, délivré entre le 26 octobre 2005 et 2006
— Électronique ou biométrique et avec photo numérisée, délivré à partir du 26 octobre
— À noter que le passeport, quel qu’il soit, devra être en cours de validité.

Que vous prévoyiez de voyager par voie aérienne ou maritime à Hawaï, vous devrez également vous munir :

— De votre billet aller-retour
— Ou du billet prouvant la continuité de votre voyage dans le cas d’un transit
— Du formulaire I-94W pour un voyage maritime.

Vous devrez également voyager à bord d’une compagnie adhérant au Programme d’Exemption de VISA.

Que visiter à Hawaï ?

Vous avez obtenu votre autorisation de voyage ? Ça y est, vous allez enfin vous rendre à Hawaï ? Voici quelques idées d’îles incontournables, à découvrir absolument sur l’Archipel !

L’île d’Honolulu

Visiter Honolulu

Capitale hawaïenne s’étendant sur 70 km, Honolulu est la plus grande ville de l’Archipel. Signifiant « Baie Abritée », elle est particulièrement appréciée des Japonais qui y sont nombreux. Offrant une multitude d’activités par ailleurs, elle est très fréquentée des touristes, car on ne s’y ennuie pas le moins du monde.

Au programme : plongée en apnée, surf cerf-volant, kayak, golf, visite de musées et de galeries, promenade dans les jardins botaniques, etc.

Big Island regorge d’endroits sauvages et magnifiques !

Visiter Big Island

Si Honolulu est la plus grande ville, le statut de plus grande île appartient quant à lui à Big Island. Mesurant 150 kilomètres et ayant une superficie de 10 435 km², elle est connue et attire les touristes, car elle abrite encore 2 volcans en activité, lui ayant permis de gagner 220 hectares supplémentaires grâce aux laves se jetant dans l’océan.

Celle que l’on appelle également « Hawaï » abrite 15 % de la population de l’archipel et se démarque par ses splendides orchidées.

Vous pourrez y visiter le Parc National des Volcans d’Hawaï, le fameux South Point, les pétroglyphes de King’s Trail, la splendide chute d’Akaka Falls, et pourquoi pas, piquer une tête dans la piscine naturellement chaude d’Ahalanui Park.

L’île Maui

Sans doute l’une des îles les plus connues et les plus appréciées, Maui est la « station balnéaire » d’Hawaï. Mesurant 1 902 km² de superficie et 240 kilomètres de longueur, elle est appréciée pour ses plages, mais surtout pour les spas qu’elle renferme et qui sont considérés comme les meilleurs en la matière.

Riche en culture, en histoire, mais également en divertissement, on y pratique du surf et du golf, mais également des randonnées en bicyclette jusqu’au volcan Haleakala, des randonnées pédestres dans l’Iao Valley State Park, de la plongée sous-marine à l’îlot de Molokini, des croisières, etc.

L’île Kauai

Plus vieille île de l’archipel, Kauai n’est pas très grande, mais est dotée d’un charme particulier, ce qui fait d’elle la destination à ne surtout pas rater ! Île la plus septentrionale de l’État hawaiien, sa beauté et son décor exceptionnel ont fait d’elle un des théâtres historiques du cinéma américain : on y a tourné Indiana Jones, King Kong, Jurassic Park, mais également Godzilla.

Remarque importante sur les démarches pour préparer votre voyage à Honolulu

Lorsque vous remplirez votre formulaire de demande d’autorisation de voyage pour les États-Unis, plusieurs questions personnelles vous concernant et relatives à votre passeport et à votre séjour seront soulevées. Depuis le 3 novembre 2014, à ces informations viendront s’ajouter des questions supplémentaires et obligatoires portant sur votre pseudonyme, sur vos parents, sur votre ville de naissance, sur vos coordonnées, sur les coordonnées de votre employeur, sur les personnes à contacter en cas d’urgence ainsi que sur les contacts que vous avez aux USA.

S’il vous est impossible de répondre à certaines questions, vous pourrez inscrire la mention « Unknown ».