Se rendre en ferry des USA à La Havane, moins de 150 km de traversée depuis Miami

Visiter Cuba

S’il est désormais possible de se déplacer des États-Unis vers Cuba, il n’en a pas été ainsi pendant une très longue période, une cinquantaine d’années en fait. Cela était dû à un embargo économique et diplomatique que les États-Unis avaient mis en place contre Cuba en 1962. Cet embargo, qui s’étendait sur le plan commercial, le plan financier et le plan économique, a gelé les transactions entre les deux pays pendant plus d’un demi-siècle.

Des activités telles que le commerce international et le tourisme sont très dépendantes de la cordialité des relations entre les pays. Ce blocus avait donc fait naître une absolue impossibilité pour les habitants des États-Unis de se rendre à Cuba par quelque moyen de transport que ce soit. Mais la situation a beaucoup évolué au fil du temps, et la levée récente de l’embargo a rouvert de multiples possibilités, notamment le voyage par ferry depuis Miami et la possibilité de voyager à La Havane avec une autorisation ESTA ou un VISA.

Historique de l’embargo des États-Unis contre Cuba

De la naissance de l’embargo

De longue date jusqu’en 1958, les USA et Cuba avaient toujours entretenu des relations amicales, relations qui ont principalement des causes historiques. Ayant contribué à la libération de Cuba pendant la période coloniale espagnole, les Américains avaient trouvé en l’État cubain un allié commercial et politique.

Sur le plan commercial entre 1902 et 1958, des faveurs ont été accordées aux produits cubains sur le marché américain, et le marché cubain a été priorisé pour la livraison de certains produits de première nécessité livrés par les Américains.

Au fil des années toutefois, les bases militaires américaines installées à Cuba n’ont plus vraiment été du goût des Cubains. Voulant se libérer de cette néocolonisation, ces derniers ont signé des accords commerciaux avec la Russie. Premier point de désaccord entre les USA et Cuba.

Après la désignation en 1959 de Fidel Castro comme Premier ministre cubain, la Réforme agraire enclenchée par le gouvernement a une fois de plus mis à mal l’assise américaine dans le pays. Plusieurs propriétaires terriens se sont vu arracher leur terre dans un processus de nationalisation des propriétés foncières instauré par le régime révolutionnaire.

Ce dernier étant par ailleurs accusé de violation des droits de l’Homme, les USA décidèrent de sanctionner Cuba en les asphyxiant financièrement.

Suppression de la quote-part de sucre cubain sur le marché américain, gel des avoirs cubains aux États-Unis, interdiction d’exportations vers Cuba, ce fut le début du plus long embargo commercial de l’ère contemporaine. Cet embargo s’est matérialisé par la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays le 3 janvier 1961 et surtout par l’exclusion de Cuba de l’Organisation des États américains en 1962.

Vers la fin de l’embargo contre Cuba

C’est près d’une quarantaine d’années plus tard, en 1998, que les bases d’une fin d’embargo furent jetées par le président américain Bill Clinton via une déclaration. En 2000, les exportations alimentaires vers l’île de Cuba sont de nouveau autorisées. Entre 2000 et 2010, on assista à une succession d’assouplissements d’embargo et de mises en place de nouvelles restrictions interdisant ou réglementant les voyages des USA vers Cuba, le déplacement d’argent ou encore la coopération scientifique.

Il faudra attendre juillet 2015 pour que les relations diplomatiques soient rétablies. Avant cela, le président en exercice Barack Obama avait annoncé en décembre 2014 une normalisation des relations entre les deux pays. Et il n’a depuis lors pas eu de cesse d’inciter le Congrès américain à lever l’embargo contre Cuba. Et même si cela n’a pas encore été fait, on note une véritable avancée dans les relations entre les deux pays. En témoigne d’ailleurs la visite du Président Obama à Cuba les 21 et 22 mars 2016, qui était la première d’un président américain en exercice depuis 1928.

Ces progrès observés vers la levée de l’embargo ont impacté de nombreux secteurs dans les relations entre Cuba et les USA.

Nouvelles possibilités d’échanges entre Cuba et les États-Unis avec l’Esta

Après l’annonce de l’assouplissement des relations entre Cuba et l’État américain, annonce faite conjointement par B. Obama et le président cubain Raul Castro en décembre 2014, les effets se sont immédiatement fait sentir. Cela est d’autant plus le cas depuis la réhabilitation des relations diplomatiques entre les deux nations.

Entre des matches de football de gala, et des annonces de rétablissement de certaines liaisons entre les deux pays, les évolutions sont palpables. On peut déjà observer un afflux important de touristes américains sur l’île (environ 600.000 Américains visiteront l’île cette année), et surtout une certaine excitation des entreprises américaines qui s’apprêtent à envahir le marché cubain si toutes les interdictions étaient levées.

Quand la levée de l’embargo sera effective, il est certain que la circulation de flux financiers entre Cuba et les USA, le tourisme ou encore les échanges commerciaux seront de nouveau facilités.

Multiples possibilités de voyages depuis les USA vers Cuba

La normalisation des relations américano-cubaines étant devenue une réalité renforcée au jour le jour, les voyages entre les deux pays se rétablissent. La preuve en est la signature en date du 16 février 2016 de l’accord bilatéral autorisant 110 vols quotidiens entre les deux pays et un accès possible avec l’Esta.

Le ferry pour se rendre de Miami à LA HAVANE

Depuis Miami, Cuba n’est qu’à 150 km. Le 5 mai 2015, une représentante du Trésor américain a annoncé l’octroi de licences à des compagnies de ferries leur donnant l’autorisation de faire la liaison entre les États-Unis et Cuba. Cela faisait plus de 50 ans que ce trajet n’était plus possible.

De la Floride, plus précisément de Miami, aux côtes cubaines, il y a tout juste 150 km. De nombreuses compagnies floridiennes de ferry peuvent à présent parcourir cette petite distance avec des touristes américains à leur bord.

Depuis septembre 2015, cette possibilité s’est concrétisée. Désormais, pour se rendre à Cuba en partance de Miami, il suffit de faire la réservation auprès d’une compagnie de ferry agréée.