Entrer aux USA, des vérifications drastiques pour contrôler l’immigration

De nouvelles mesures de sécurité

Depuis le 21 janvier 2016, de nouvelles mesures sont imposées par le gouvernement américain pour les ressortissants des pays bénéficiant de l’exemption de VISA ou ESTA. Dans un but de sécurisation, les États-Unis ont mis en place des vérifications drastiques à l’entrée sur le territoire. Pour voyager aux USA, vous devrez obtenir une autorisation de l’immigration américaine via un VISA ou un ESTA.

Le passeport biométrique parmi les nouvelles mesures de sécurisation

Ces mesures, approuvées par le Congrès américain au mois de décembre 2015 ont été prises pour améliorer la sécurisation du territoire des États-Unis face aux menaces terroristes de l’extérieur. À partir du 1er avril 2016, il est strictement obligatoire pour les citoyens des États bénéficiant du programme d’Exemption de VISA, de disposer d’un passeport biométrique ou électronique s’ils souhaitent séjourner sur le sol américain.

Dans le cas où le ressortissant ne possède pas un tel passeport, il devra faire une demande de VISA auprès de l’ambassade des États-Unis. À noter que L’ESTA n’est en aucun cas un VISA

Obligation de faire une demande de VISA pour les citoyens Irakiens, Syriens, etc.

Même si vous êtes un ressortissant d’un de ces pays exemptés de VISA et que vous possédiez un passeport biométrique ou électronique, vous devez demander un VISA si vous avez voyagé en Syrie, en Irak, en Iran, au Yémen, en Somalie ou au Soudan depuis l’année 2011.

Cette disposition est aussi valable pour les personnes qui ont des liens avec des pays que le département de la sécurité intérieure américaine considère comme un berceau du terrorisme.

Dans quel cas les nouvelles règles sont-elles plus souples ?

Par contre, cette réforme prévoit une exception pour les agents à temps plein des administrations d’État qui sont en mission officielle, qu’ils soient civils ou militaires. Ces derniers pourront bénéficier de l’ESTA pour se rendre aux États-Unis. Par ailleurs, il faut noter que les USA accordent une exception aux voyageurs qui ont séjourné dans ces pays considérés comme étant un paradis des terroristes.

Ils peuvent toujours bénéficier d’une exemption de VISA. C’est le cas par exemple des agents travaillant pour des organisations régionales ou internationales qui ont accompli une mission dans les pays concernés. Il en est de même pour les voyageurs accomplissant une mission humanitaire et pour les journalistes. Pour des affaires légitimes, cette exception concerne aussi l’Irak et l’Iran si le séjour a eu lieu après le 14 juillet 2015.

Des vérifications pour éviter un nouveau 11 septembre aux USA

Depuis l’attentat du 11 septembre 2001, l’administration américaine ne badine pas sur la question de sécurité et c’est la principale raison de l’application de ces mesures plutôt contraignantes. Bien sûr, ces nouvelles règles n’interdisent en aucun cas les séjours aux États-Unis. En revanche, elles rendent un peu plus complexe les démarches administratives nécessaires pour un voyage en Amérique.

Si vous êtes visés par cette mesure, il est conseillé de prendre contact avec l’ambassade des États-Unis pour obtenir plus de précision avant l’achat d’un billet d’avion pour un voyage aux USA.