Les modalités pour créer son entreprise aux États-Unis

Monter sa boîte aux Etats-Unis

Vous avez de l’argent à investir et vous avez envie de partir à la conquête de l’Ouest. Il est vrai que le rêve américain en séduit plus d’un et que l’idée reçue comme quoi il est plus facile de réussir aux USA est largement implantée dans les mentalités. Il ne vous reste plus qu’à créer votre entreprise aux États-Unis et voir votre rêve se concrétiser.

Mais attention, les dispositions pour monter sa boite sont longues et fastidieuses.

Pour monter sa boite, il faut un visa

Vous n’allez pas aux États-Unis pour tourisme ni pour travailler comme salarié. Vous allez donc devoir demander un visa particulier dédié aux investissements sur le sol américain. Ce visa E2 est le document indispensable pour que vous puissiez implanter votre boite aux USA. Toutefois, vous allez voir qu’il faut mettre la charrue avant les bœufs pour obtenir cette autorisation valable dans le meilleur des cas à 5 ans. Au-delà, vous devrez demander la carte verte.

Le visa spécial investisseur se demande, comme les autres, à l’Ambassade. Vous devrez donc remplir un dossier complexe. Nous vous conseillons de vous faire assister pour monter votre dossier. Des documents spécifiques vous seront demandés comme un business plan et d’autres contraintes très rigoureuses, notamment l’implantation de la société dans des centres régionaux déterminés par les autorités américaines et l’embauche à temps plein de 10 salariés.

Monter sa boite avant d’obtenir son visa

Et pour obtenir ces preuves d’embauche et d’implantation, vous devrez vous rendre aux États-Unis pour effectuer les démarches auprès de la chambre des métiers américaines. Là, vous obtiendrez un tas d’informations utiles qui faciliteront votre création d’entreprise, mais aussi votre nouvelle vie aux États-Unis avec votre famille.

Pour ces déplacements post visa, vous aurez besoin d’un ESTA, plus facile à obtenir qu’un visa, mais donnant moins de droits.

Enfin, votre entreprise sera créée, mais vous serez toujours dans l’attente de l’approbation de l’administration américaine de votre visa E5. Par contre, vous aurez toutes les preuves que requièrent les autorités pour vous délivrer ce fameux visa. Sinon, vous serez obligé de piloter votre toute nouvelle entreprise depuis le sol de votre pays.

Se faire embaucher dans une entreprise en place aux États-Unis

Si vous ne réussissez pas à créer votre entreprise aux États-Unis ou si vous préférez un emploi salarié, sachez que de nombreux secteurs recrutent sur le marché américain.